J'ai testé pour vous: Le saut à l'élastique (bungee)

9 Juin

Aujourd’hui, je voulais partager avec toi, lectrice, qui te cache derrière ton écran, ma merveilleuse expérience du saut à l’élastique.

Tout commença à l’approche de mes 20 ans… 20 ans… C’est un cap (depuis, j’en suis à 21 et… pour tout vous dire je m’y habitue), je me rends compte que je vais plus au ciné qu’à des concerts ou en boîte, mes amis n’ont plus d’appareil dentaire ni d’acné, je me sens vielle (oui, oui déjà…). Pour remédier à la mémérisation de ma petite vie, je n’ai rien trouvé de mieux qu’un bon petit coup d’adrénaline, hop: un saut à l’élastique.

N’étant pas totalement folle et voulant être rassurée, j’invite Marina (une copine un peu barrée) à venir se jeter du haut de la K2 Tower avec moi (on n’sait jamais, autant la faire sauter avant moi, ça vérifiera la solidité de l’élastique, non?). Elle accepte et un petit mois plus tard, nous y voilà.

Une fois sur place, l’équipe nous accueille, pèse (argl j’ai grossi), nous fait signer une décharge (ah y’a des risques?). Ensuite, on monte dans un ascenseur avec d’autres gens en manque de sensations, on se fait équiper, on nous explique les consignes (parce que non, à mon grand désespoir, il ne suffit pas de sauter, il faut se « contracter »).

Enfin on va sauter, d’un coup je rigole moins (oui voir les autres stresser un peu c’était marrant mais là c’est mon tour… GLURPS).

Un, deux, plouf je saute. Il fallait faire quoi encore? Se contracter? Trop tard. Me voila en train de pendouiller comme un vulgaire chiffon à la corde. Tiens, c’est juste une impression ou mon pantalon glisse? Héééé on voit ma culotte. J’entends les gens rire (au moins ils auront une anecdote à raconter). J’attrape la perche et enfin, LIBERATION.

En y repensant, je meurs de honte mais c’est tellement agréable de pouvoir dire: « Saut à l’élastique? Déjà fait » (en omettant la petite histoire héhé), que j’en oublierais presque mon long moment de solitude.

Et toi madame derrière l’écran, as-tu déjà sauté à l’élastique, comment ça s’est passé?

Est-ce que la petite histoire t’a donné envie ou peur de sauter?

(A toutes celles qui franchiront le pas un jour, un seul conseil: attachez bien votre pantalon)

Publicités

Une Réponse to “J'ai testé pour vous: Le saut à l'élastique (bungee)”

  1. Sib 26 juin 2012 à 17:00 #

    J’ai également sauté il y a quelques années, On accompagnait quelqu’un qui fêtait ses 30 ans. Je ne me suis pas posé de questions pour éviter de flipper et puis une fois sur le rebord j’ai sauté sans crier ni rien. La seule que j’ai dite c’était « Oh putain » quand l’élastique s’est tendu au maximum 😀
    C’était une superbe expérience ! Je me souviens encore du bruit du vent dans mes oreilles et des falaises défilant sur les côtés. Je n’ai pas fermé les yeux pour profiter pleinement de l’expérience. Je me rappelle que j’avais les jambes en coton quand ils m’ont descendue. Le gars qui me réceptionnait est devenu l’espace d’un instant mon meilleur pote ^^
    J’ai sauté du pont de l’Artuby dans les gorges du Verdon. C’est le plus haut pont d’Europe (182 mètres) après le viaduc de Millau d’où on ne peut pas sauter 🙂 En élastique du moins haha ! Je pense que c’est beaucoup mieux que de sauter d’une grue !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s